Philippe Desloubières

°Paris, FR, 1950

Philippe Desloubières ’utilise l’acier. Ses sculptures ont des formes plutôt organiques, simples, sans anecdote. Elles peuvent évoquer des espèces, des genres indéfinis : féminin, masculin, végétal, animal et humain s’y retrouvent.
La série de sculptures Germination, entreprise depuis 2010 aborde le développement d’une forme d’un point à un autre, le processus de la germination végétale me servant de modèle. Chaque sculpture est crée l’une à la suite de l’autre, la réalisation de la première engage la forme de la suivante. Chacune est comme un arrêt sur image dans l’ensemble du développement. A ce jour la vingt-septième forme de Germination est réalisée, cette sculpture contient donc toutes les autres.

OEUVRE EN COLLECTIONS PUBLIQUES ET PRIVÉES
2010 Fondation Datris France
2009 Ville d’Issy les Moulineaux, France 
2009 SCI Les Jardins Marguerite Saint Ouen, France 
2009 Collection Berardo, Portugal
2008 Ville de Chantilly, France
2003 Ville de Daegu, Corée du Sud


PRIX
2005 Prix pour la sculpture en occasion de “Art exhibition”, Le Vésinet, France 
2003 Prix pour la sculpture sur l’exposition MAC 2000 à Paris, France
1998 Prix pour la sculpture à Saint Cloud, France

X